Sélectionner une page
Jeux de plateau

Jeux de plateau

A force de voir les grands jouer au Monopoly et autres jeux de société, Mme petite m’a demandé de lui en trouver un avec « des cases, des dés… ». Dans un soucis d’économie et de place aussi, j’ai donc recherché sur le net un jeu à imprimer, évolutif et modifiable si possible pour s’adapter aux besoins du moment, de la saison, des envies.

Pour le thème de l’automne, le Jeu de l’Écureuil sur le blog Amiscol s’y prêtait bien avec 4 plateaux différents afin de varier. On travaille la numération et surtout on s’amuse en famille.

En prévision d’Halloween, le choix s’est orienté en fonction des exigences de Mme Petite, soit: pas de fantômes, de monstres et autres choses effrayantes. En somme, quelque chose d’amusant sur le thème d’Halloween, la trouille en moins. Sur le blog La Classe de Lila, le jeu intitulé La Soupe de la Sorcière, correspondait bien à l’idée qu’elle s’en faisait. Un jeu collaboratif autour d’un potager et bien sur d’une sorcière « qui fait pas peur ». Une collaboration qui débute dès la confection puisque j’ai réquisitionné toutes les petites mains de la maison pour fabriquer les légumes avec de la pâte à modeler auto-durcissante. Quelques coups de pinceau, un peu de couture pour le chaudron en feutrine et maintenant le plus dur: patienter jusqu’à Halloween.

Pour les plus grands, j’ai utilisé un Jeu de l’Oie Conjuguaison sur le blog La classe 2 Delphine et modifié quelques verbes (version maison). Pour les temps, j’ai opté pour deux niveaux afin de ne pas décourager Mr Rêve et encourager Mme Jesaistout sur des modes plus complexes. C’est surtout l’occasion de jouer et d’apprendre ensemble.

Les Visages

Les Visages

Si on dit que le visage est le reflet de l’âme, il est avant tout le miroir de nos émotions. Le moindre rictus, clignement, dilatation des narines … bref le plus infime des mouvements donne des indications sur notre ressenti.

Le plus difficile reste de mettre des mots et bien souvent les plus jeunes nous questionnent de la sorte « pourquoi tu fais cette tête? ». Alors pour aider Mme Petite à définir, exprimer et retranscrire les émotions j’ai cherché et trouvé le petit jeu qui va bien.

Il a fallu faire chauffer la plastifieuse (encore) et les mains pour la découpe. Sur un support cartonné, j’ai tracé un ovale en guise de contour de visage, mis à disposition un panel de yeux, nez, bouches, oreilles, cheveux.

Mme Petite s’amuse à inter-changer les éléments d’elle-même puis me raconte l’histoire de son personnage: pourquoi il semble rire ou crier… ou tente de recréer un visage en fonction de mes consignes.

Ce petit exercice s’est avéré bien plus intéressant que prévu car la notion des « différences » s’est invitée : pourquoi on a pas les cheveux, la peau de la même couleur, etc.

Si les enfants n’ont naturellement aucun a priori, ils n’en restent pas moins perplexe face aux réticences de certains adultes. J’ai donc abordé avec les plus grands la « discrimination » et l’acceptation d’être, de penser, de vivre différemment.

Depuis Mme Petite nous a annoncé que plus tard elle voudrait un bébé Arc-en-ciel, un bleu et un jaune. Elle a été quelque peu déçue lorsqu’on lui a expliqué que, pour l’heure, ces couleurs-là ne faisaient pas partie de notre gamme de pigmentation humaine. Mais notre chère enfant est confiante en l’avenir et nous dit que, plus tard, tout sera possible.

Jeux à compter

Jeux à compter

Beaucoup plus intéressée par les chiffres que par les lettres, Mme Petite m’a demandé de lui trouver des petits jeux pour compter. Des cubes, des perles, des chiffres en mousse font déjà partie de notre sélection. Mais à 3 ans, on se lasse vite et c’est toujours une grande joie de découvrir de nouveaux supports.

On essaie de réinvestir ce que l’on a en stock et on les décline sous d’autres forme. Soucieux aussi de ne pas surconsommer, on devient les pro du recyclage. Voilà comment les fonds de bouteilles plastiques nous servent de petits récipients pour compter (mais aussi trier, apprendre l’alphabet…).

La trouvaille de ce mois-ci est La Pizza. Mme Petite est une grande adepte de la cuisine où toutes les matières (digestes ou pas) se mélangent volontiers. Ce jeu évolue avec l’enfant à travers des recettes qui s’adaptent au fur et à mesure de sa compréhension et assimilation de la numération. Ce petit bijou a été trouvé sur ce site : http://laclassedelaurene.blogspot.com/2017/05/je-fais-ma-pizza.html

Ce jeu a même inspiré les plus grands puisque Mr Rêve s’est décidé à passer derrière les fourneaux et nous prépare des pizzas délicieuses.

A vos pizzas !!!

Lecture 100%Bio

Lecture 100%Bio

Face au refus catégorique de la plus grande (12 ans) de lire les classiques de la littérature française tel que Molière (et comme je la comprends, il y a 30 ans, je trouvais déjà ça barbant), j’ai essayé de trouver des ouvrages qui, de façon plus amusante, arriveraient à susciter un certain intérêt.

Au hasard de mes lectures sur les différents blogs d’autres parents iefeurs, je tombe sur la présentation de la collection 100%Bio et vu que nous prônons le bio pour l’alimentation pourquoi ne pas pousser plus loin ;).

En feuilletant un exemplaire, je me rends compte que la présentation, le registre de langue, les petites illustrations et autres bulles anecdotiques ressemblent beaucoup à « Défense d’entrer », « Journal d’un dégonflé » et autre livre jeunesse du genre très appréciés par les deux grands.

Je prends le risque d’en commander 3 : « Molière », « Léonard de Vinci » et « Einstein »; sur les trois il y en a au moins un qu’ils aimeront bien. Pari gagné à moitié! Elle les a lu, son frère de 10 ans aussi, et tous deux ont apprécié. La présentation est effectivement amusante sans pour autant affecter la qualité du contenu. Pour la lecture classique par contre c’est pas encore gagné; en attendant, elle emmagasine des connaissances et parfait sa culture générale.

L’IEF de Mme Petite

L’IEF de Mme Petite

Du haut de ses 3 ans fêtés au printemps, la dernière de la fratrie fera donc officiellement son entrée dans l’IEF dès septembre. L’année qui vient de s’écouler s’est ponctuée de quelques ateliers à sa demande, car même si les consignes sont comprises, l’envie de les suivre par contre est rarement présente. Elle me montre qu’elle sait faire puis très vite impose son style très libre.

Pour cette année, on prévoit alors d’aborder les notions avec des ateliers courts et variés; on a fait l’acquisition de supports tels que les lettres rugueuses, deux bouquins d’inspiration Montessori sur le programme en PS, histoire de garder en tête les compétences attendues; et beaucoup de récup pour faire des petits jeux.

On commence par compléter les affichages de l’Abécédaire et de la semaine des canards avec une roue des saisons, et une frise numérique jusqu’à 31 qu’elle a complété avec les faits manquants (anniversaire, sapin de noël, semence…) pour l’un, dés et doigts (complément à 10) pour l’autre. J’aviserai à étoffer au fur et à mesure de ses apprentissages et surtout de la place libre sur les murs.

Reste plus qu’à bricoler son étagère pour y intégrer des plateaux sur lesquels seront disposées ses activités, plus facile à manipuler pour elle et à organiser pour moi.

Pin It on Pinterest